• Promo d'échelon 2017

    PROMOTION PLP 2016-2017

    Echelons

    5

    6

    7

    8

    9

    10

    11

     GRAND CHOIX

    (note du dernier promu)

    73.1

    75.5

    79.6

    82.5

    86.3

    91.1

    93.2

     CHOIX

    (note dernier du promu)

     

    73.59

    76.7

     

    80.0

     

    84.6

    87.5

    90.4

     

    INTERVENTION DU SNUEP-FSU

    CAPA PROMOTION ECHELONS PLP

    DU 31 JANVIER 2017

    La commission paritaire relative aux promotions d’échelon se déroule d'une manière très particulière cette année.

     En effet il s’agit de la première campagne de promotion suivant le dégel du point d’indice conjointement à l’augmentation de l’indice des différents échelons. Cela aurait dû permettre à la totalité des collègues de voir enfin leur salaire augmenter au mois de janvier après des années de baisse systématique. Malheureusement le manque de préparation technique des différents services de paie avec l'augmentation réel ne s'est pas produite pour tout le monde et pires certains collègues ont vu encore leur salaire légèrement diminué. Tout devrait rentrer dans l'ordre d'ici au mois de mars mais psychologiquement l'effet est désastreux. Ce bug malencontreux nous rappelle surtout que ces augmentations effectives tant espérées sont encore bien trop faibles pour répondre aux attentes, et ne suffiront certainement pas à rattraper les pertes causées par les années de rigueur qui ont précédé et dont nous rappelons sans cesse les dégâts à chaque commission

    La commission d'aujourd'hui sera surtout la dernière à statuer sur les promotions au barème de laisser la place au nouveau déroulé de carrière contenu dans le décret d’application de l’accord PPCR.

    Ce décret a été accueilli favorablement par le SNUEP-FSU dont le Conseil National s'est prononcé à 80 % en faveur du texte. En effet beaucoup de ses éléments vont dans le sens de nos mandats, bien que demeurant insuffisants. On citera la  reconstruction de la grille indiciaire avec un accent donné au début de carrière, l'intégration des indemnités au traitement de base, un déroulé de carrière plus rapide et surtout plus égalitaire avec la vitesse de promotion au Choix garantie à tous et la sanctuarisation du régime dérogatoire définissant de manière hebdomadaire les obligations de service.

    Ce nouveau déroulé de carrière va surtout succéder à un système dont les données de la séance d'aujourd'hui démontrent de manière évidente qu'il était difficile de faire pire. En effet, sur les 1457 collègues promouvables que nous avons dénombré, il n'y en aurait que 934 de promus. Cela représente un tiers qui resterait sur le carreau. Sur les 934 promus 268 le seraient au grand choix et 387 au choix. La ferait un total de 655. Le système considérerait donc que seuls 655 collègues sur 1457 soit 45 % seraient méritant,  ce qui bien entendu est loin d'être le cas en réalité. De plus les inégalités d'accès à l'inspection entre les matières où les secteurs géographiques ont continué de perdurer, comme le montre le fait qu'il ait fallu vieillir de nouveau des notes pédagogiques.

    La commission d'aujourd'hui est donc un enterrement de ce désormais ancien système de promotion que bien peu regretteront.

    Notre pratique pour suivre la promotion des collègues va bien entendu changer. Il y aura déjà l'année de transition dans un an et enfin les premières commissions sur les contestations d'évaluation dans 2 ans. Nous serons attentifs lors de cette évolution progressive à ce qu'aucun de nos collègues ne soient lésés.

    Mesdames, messieurs, je vous remercie de votre attention.