• Promo d'échelon 2012

    PROMOTION PLP 2011-2012

    Echelons

    5

    6

    7

    8

    9

    10

    11

     GRAND CHOIX

    (note du dernier promu)

    73

    76.1

    79.2

    83

    86.5

    90.2

    93.3

     CHOIX

    (note dernier du promu)

     

    73

    77

    80

    83.8

    87.5

    89.5


    Déclaration préliminaire du SNUEP-FSU

    CAPA promotion d'échelon 2012


    Le 15 février 2012

     

    Cette CAPA promotion d'échelon se déroule alors que le Ministère projette de modifier radicalement les modalités d’évaluation des enseignants, CPE et CO-Psy. Pour le SNUEP-FSU, le projet est inacceptable. Il est une attaque frontale contre les personnels, contre nos métiers et contre l’Ecole. Le chef d’établissement deviendrait le seul évaluateur de la "valeur professionnelle" des enseignants, CPE et Co-Psy. Le cœur de notre métier (l’enseignement d’une discipline, les activités pédagogiques) ne serait plus évalué. Les progressions de carrière seraient dans les seules mains du chef d’établissement. Ce changement de mode d'évaluation marque une nouvelle étape dans la remise en cause fondamentale de notre métier, de notre statut et du service public d'Education Nationale. En exposant ainsi les enseignants à d'éventuelles injonctions arbitraires, le Ministère veut faire sauter le dernier verrou qui fait du fonctionnaire le garant de l'intérêt général.

    Avec l’intersyndicale du Second degré, le SNUEP-FSU exige le retrait du projet et appelle tous les collègues à continuer à signer et à faire signer la pétition en ligne et à développer toutes les ripostes pour faire reculer le gouvernement. Le SNUEP-FSU continue à porter ses mandats dans la fédération et dans les intersyndicales, pour faire échec aux projets désastreux développés par le ministère.

     

    Concernant la notation des PLP, le SNUEP-FSU Créteil réitère sa demande faite depuis plusieurs années. Pour une meilleure cohérence entre la notation administrative et l’avis pour la promotion à la hors classe formulés par le chef d’établissement, notation et avis doivent s’effectuer en même temps. Ainsi, tous les PLP pourront prendre connaissance à la fois de l’avis du Chef d’Etablissement pour l’accès à la Hors Classe et de leur note administrative. Cette proposition permettrait plus de transparence et d’équité grâce à l’harmonie des deux appréciations.

     

    La communication demeure facile et constructive avec la DPE8.

    Cependant, nous constatons comme les années passées l’impossibilité pour les commissaires paritaires d’examiner les ASA. Nous demandons qu'en plus des documents de promotion, un document reprenant la date d'affectation en "Violence" ainsi que les années d’ASA utilisées soit mis à disposition des élus du personnel.

    Le SNUEP-FSU constate des avancées positives suite à la mise en place d’une harmonisation des notes pédagogiques depuis maintenant deux ans. Les effets de cette pratique sont ceux qui étaient attendus. Sur les premiers échelons, et notamment le passage à l'échelon 5, les écarts de note ne sont plus aussi extravagants et les disciplines générales sont moins absentes des promotions au grand choix. Ainsi, l'harmonisation permet de tendre vers une équité quelle que soit la discipline ou le lieu d'exercice.

    Néanmoins, la situation dans les autres échelons n'évolue que trop peu. Cela vient du fait de la trop faible fréquence d'inspection voire de son absence. Pour exemple, 16 collègues ayant plus de trois années d'ancienneté de service, promouvables au Grand Choix ou au Choix à l'échelon 6 n'ont toujours pas de note pédagogique. Cela concerne 4 collègues pour le passage au 7ème échelon.

    Depuis plusieurs années, le SNUEP-FSU n'a de cesse de dénoncer la situation de collègues ne pouvant progresser qu'à l'ancienneté du fait de l'absence de visite de l'inspecteur. Ces collègues n'ont pourtant pas démérité. Cette année, nous constatons l'effort particulier opéré par le corps d'inspection pour combler les lacunes concernant les inspections. Mais des collègues se trouvent encore pénalisés. 5 collègues promouvables au 10ème n'ont jamais été inspectés (P1315, 93) comme 4 collègues promouvables au 11ème. Nous espérons que dès l'année prochaine, tous les non inspectés depuis plus de 6 ans, le seront.

     

    Autre situation équivoque : un PLP enseignant en BTS n'est pas inspecté malgré ses multiples demandes. Il lui est répondu qu'enseignant en BTS, les inspecteurs des PLP IEN ne peuvent venir et qu'étant PLP, les inspecteurs IPR de la discipline chez les certifiés ne peuvent pas non plus l'évaluer. Quelle réponse peut-on donner à ce collègue ? et quand ce collègue pourra-t-il donc être inspecté ?

    ...


    Pour conclure,

    - le SNUEP-FSU tient à rappeler ses mandats :

    • la revalorisation du point d’indice, qui a perdu 25 % en 20 ans ;

    • la revalorisation de la grille indiciaire des PLP et CPE entre les indices 474 et 963 ;

    • l’intégration de toutes les primes et indemnités dans le salaire ;

    • la reconstruction d’une grille indiciaire avec la disparition de la « Hors Classe » et l’intégration des actuels indices « Hors Classe ».

    - le SNUEP-FSU revendique le 11e échelon à l’indice 783 en vingt ans de carrière (Grand choix pour tous) et la création de deux échelons supplémentaires à progression régulière pour tous, tous les trois ans, pour atteindre l’indice 963 (indice le plus élevé de la carrière des enseignants du second degré).

    - le SNUEP-FSU demande l’abandon de toute notion de mérite, notion subjective car ne reposant que sur des appréciations ponctuelles et partisanes qui contribuent à créer un climat malsain au sein des équipes pédagogiques.

     

     

    Les commissaires paritaires du SNUEP-FSU Créteil