• Promo d'échelon 2011

    PROMOTION PLP 2010-2011

    Echelons

    5

    6

    7

    8

    9

    10

    11

     GRAND CHOIX

    (note du dernier promu)

    72.3

    75.5

    78.9

    82.3

    86

    89.3

    92.8

     CHOIX

    (note dernier du promu)

     

    73

    76.5

    80

    84

    87.5

    89.7

      INTERVENTION DU SNUEP-FSU

     CAPA PROMOTION ECHELONS PLP  DU 03.03.2011

     

    Le SNUEP-FSU Créteil réitère sa proposition faite depuis plusieurs années. Il propose pour une meilleure cohérence que la notation administrative et l’avis pour la promotion à la hors classe formulés par le chef d’établissement, s’effectuent sur un même document. Ainsi, tous les PLP pourront prendre connaissance de l’avis du Chef d’Etablissement pour l’accès àla Hors Classeen signant leur note administrative. Cette proposition permettrait plus de transparence et d’équité grâce à l’harmonie des deux appréciations.

       Le SNUEP-FSU Créteil reconnaît une communication facile et constructive avecla DPE8. Cependant, ses élus remarquent et constatent comme l’an passé l’impossibilité pour les commissaires paritaires d’examiner les ASA. Ils demandent la mise à disposition d’un document reprenant l’ancienne date de promotion, le nombre de mois d’ASA utilisés, la dernière année d'ASA utilisée ainsi que la date de prise en compte – 31 août ou 31 décembre.

       Le SNUEP FSU se satisfait de la mise en place d’une harmonisation des notes pédagogiques entre les différents corps d’inspection. Même si ses élus constatent une réduction de la disparité de notation, notamment dans les premiers échelons, ils sont surpris de voir encore apparaître des notes pédagogiques, attribuées l’année dernière, de 2 à 3 points supérieures à la borne maximale indicative de l’échelon visé, soit de 4 à 5 points supérieures à celle de l’échelon actuel. La plupart du temps, ces bonifications importantes sont encore et toujours pour les enseignants des disciplines professionnelles. Dans ce cas, être inspecté et ne pas exercer en discipline général deviennent quasiment les conditions sine qua non de la promotion.

     

    Le SNUEP FSU a demandé une harmonisation des pratiques de notation et souhaiterait que le processus mis en place se réalise en toute transparence. Pour que les interventions des commissaires paritaires sur ce dossier garantissent la transparence et l’égalité de traitement, le SNUEP-FSU réitère sa demande d’un récapitulatif de l’harmonisation mis à disposition des élus.

      Cette année encore, le SNUEP-FSU Créteil doit dénoncer l’absence de note d’inspection pour un grand nombre de collègues. Plusieurs dizaines de collègues n’ont pas été inspectés depuis plus de 10, 15 voire 20 ans. La plupart d’entre eux sont PLP d’enseignement général et surtout de Maths-sciences en Seine-Saint-Denis. Cette situation ne peut perdurer. Pour ces collègues qui n’ont pourtant pas démérité, le seul avancement possible est à l’ancienneté. De fait, leur avancement de carrière est injustement freiné. Le SNUEP-FSU Créteil considère que ces collègues doivent être une priorité pour le corps d’inspection et non ceux au 7è échelon HC, comme cela s’est vu l’année dernière. En effet, sans émettre de jugement, on ne peut que s’interroger quand dans un même établissement, un inspecteur vient inspecter une collègue au 7è échelon HC et omet d’inspecter une collègue néo-titulaire, donc n’ayant pas encore de note pédagogique. Où est la pertinence ? Où est l’équité due au fonctionnaire ?

     

    Sur les documents, les élus du SNUEP-FSU Créteil sont surpris de constater l’absence de note pédagogique pour bon nombre de collègues. En lieu et place, la même note est attribuée aux collègues du même échelon (49.62 au 11è, 47.33 au 10è, 45.17 au 9è, 37.9 au 5è entre autres). Certains d’entre eux ont plus de 16 voire 27 ans de corps. Est-ce une simple erreur de transcription ou l’absence d’inspection qui explique l’attribution de cette note ? Comment est déterminée cette dernière ? Pourquoi est-elle inférieure à la moyenne indicative de l’échelon ?

     Par ailleurs, sur le fichier AIDOP, l’échelon de promouvabilité est une fois sur deux remplacé par une date en janvier 1900. Nous souhaiterions en connaître la signification.

     Concernant l’évolution de l’évaluation à partir du 1er janvier 2012, le SNUEP-FSU est demandeur d’un groupe de travail permettant l’étude des nouvelles modalités au sein de l’académie. Qu’adviendra-t-il de la note pédagogique ?

     

     Pour conclure,

     le SNUEP-FSU rappelle sa revendication d’un rythme d’avancement rapide en début de carrière et identique pour tous. Cette revalorisation constituerait une véritable reconnaissance de la fonction de l’enseignant dans note société et aussi un juste rééquilibrage entre les cadres du public et du privé.