• Affectation des non titulaires - 2017

    Ouverture du serveur Lilmac Créteil 

    du 30 mars - midi au 19 avril - midi

    https://portail.ac-creteil.fr/lilmac/Lilmac

    ou

    application CONCRÉT : https://externet.ac-creteil.fr


     Des conseils, des interrogations ?

    Contactez le SNUEP-FSU Créteil et son élue en Commission Consultative Paritaire

    Sylvie TISON

    01 43 77 02 41 - snuep.creteil@orange.fr

     

    Téléchargez la fiche de suivi !

            

     

    Quelques règles :

    -     Les demandes de maintien sur établissement seront traitées prioritairement lorsque le support sera resté vacant à l’issue des phases d’affectation des personnels titulaires.

    -     Les personnels en CDI seront affectés avant les personnels en CDD.

    -     Le critère retenu pour l’affectation des personnels en CDI demeure l’ancienneté générale de service. En cas d’égalité, l’âge et la situation de famille pourront être examinés.

    -     Les personnels en CDD seront affectés selon un barème indicatif qui retiendra uniquement l’ancienneté acquise dans le grade au sein de l’académie de Créteil. En cas d’égalité, les situations familiales pourront être étudiées sous réserve de l’intérêt du service.


    MANDATS DU SNUEP-FSU POUR LES non-titulaires


    Le SNUEP-FSU porte avant tout la revendication d’un plan de titularisation rapide qui n’écarte personne et exige l’arrêt immédiat du recours à des personnels non-titulaires.. Depuis 2008, le nombre de postes aux concours internes, désormais seule possibilité offerte aux non-titulaires pour intégrer le corps des PLP ou des CPE, s’est réduit à peau de chagrin (30 % de baisse) alors que le nombre de postes était déjà très bas depuis 2004.

     

    Pour la titularisation

    Le SNUEP-FSU revendique la mise en place de concours nationaux adaptés, accompagnée d’une ouverture de postes en conséquence, pour tous les personnels non titulaires ayant plus de 3 ans d’ancienneté.

     Le diplôme exigé doit être la licence ou équivalence puisque les contractuels concernés ont été « recrutés » avant l’exigence du master. Le SNUEP-FSU revendique une adaptation pour les disciplines professionnelles où la licence n’existe pas.

    Pour la titularisation, le SNUEP-FSU revendique comme référence la période scolaire, c’est-à-dire 36 semaines, étant donné que beaucoup de non-titulaires ne sont pas rémunérés pendant les petites ou grandes vacances scolaires. C’est la durée effective des services en contrat à durée déterminée, de date à date, qui doit être retenue.

     

    Pour le reclassement

    Pour le SNUEP-FSU, une réflexion importante doit avoir lieu sur les conditions de reclassement des personnels. Le décret de 1951 ne favorise pas une réelle prise en compte des parcours de carrière et n'incite pas les collègues à passer le concours.

    Le SNUEP-FSU a obtenu la suppression de la clause butoir, du décret sur le reclassement, qui stipule que l’intéressé ne peut avoir une situation plus favorable que celle qu’il détenait auparavant.

    Le SNUEP-FSU exige une mise à plat des règles de reclassement et la mise en place d’un cadrage national pour que, quelle que soit l’académie de recrutement, les règles les plus favorables soient appliquées pour tout-e-s.